Pour ceux qui vivent dans la région du lac de Bolsena, il est impossible qu’au moins une fois ils ne soient pas allés voir les passages à Marta le 14 mai.

Publicités

Cette fête trouve ses racines entre le mythe et la foi, où l’on offre les fruits du dur labeur des Martains à la Madone del Monte. La Fête de la Madone del Monte, ou Fête des Passes, est probablement la manifestation la plus ressentie par la communauté martenne. À l’approche de l’événement, le travail d’organisation s’intensifie, activités auxquelles participe, à des degrés divers, toute la population.

Voici quelques informations:

A neuf heures, le Corteo historique commence le parcours traditionnel qui traverse tout le pays pour atteindre le sanctuaire de la Madone del Monte. Il se compose, dans l’ordre, des catégories des Casenghi, des Bifolchi, des Villani et des Pescatori; Ils sont suivis par le groupe musical, les Ceri, le clergé, les autorités civiles avec le gonfalone, le peuple.

Comité Madonna del Monte

Qui sont les passants ?

  • Casengues
  • Bifolchi
  • Pasteurs (sous catégorie des bifolques)
  • Villani
  • Pêcheurs

Casengues

Des hommes de confiance des propriétaires fonciers qui avaient des tâches de surveillance des domaines et de ceux qui y travaillaient défilent à cheval.

Bifolchi

Dans le passé, ils avaient pour mission de guider les bœufs mis à jour à la charrue à ongles pendant les travaux de labour) qui défilent avec des animaux mis à jour et des outils de travail. Dans la catégorie des Bifolchi, il y a les bergers qui peuvent avoir avec eux des moutons, des agneaux et des chèvres. Leur char représente la cabane caractéristique complète de tous les objets nécessaires pour représenter la vie difficile des bergers ou certaines étapes de leur travail.

Villani

Les Villani regroupent les agriculteurs qui font tous les types de travail. Il s’agit d’une catégorie composite comprenant cinq sous-catégories: les Sementerelli, les Vanghe, les Faucheurs, les Faucheurs et les Fontaines, c’est-à-dire les chars des Villani, ainsi appelés parce qu’ils sont souvent enrichis de broches d’eau. Elles sont remorquées à la main ou par des moyens mécaniques ou portées à l’épaule. Ornées de fleurs et de verdure locale, elles présentent les premières du travail (fruits, légumes, légumes), diverses et pittoresquement disposées, des représentations miniatures des travaux de campagne, des reproductions des différentes cultures et cycles de l’huile, du vin et du pain, d’anciens outils et outils agricoles.

Pêcheurs

Viennent ensuite les pêcheurs qui apportent sur l’offre les poissons du lac, de toutes tailles et variétés, convenablement disposés sur des chars et des bateaux reproduits à l’échelle ou suspendus à des perches. Des engins et des filets de pêche de différents types sont transportés par les différents composants de la catégorie ou sont savamment utilisés pour décorer des chars et des bateaux.

Comment fonctionne le parti?

Vers 4 heures du matin, passe dans les rues du pays la figure du « tambourin » qui, avec son tambour, passe à réveiller le peuple martien. Pour ceux qui ne le savaient pas, plus d’une fois les acteurs intéressants, les Martains, qui préparaient leurs « chars », se retrouvèrent à s’endormir au moment où le tambourin passait à les réveiller. Dans le vif de la célébration, tous les chars achevés et tous les Martains se préparent à défiler et à atteindre la Madone del Monte, église située au-dessus du village.

Arrivée à la montagne attend jusqu’au moment des trois tours, rituel où les Martains qui « passent » je dois apporter un cadeau à la Vierge. L’ordre d’entrée dans l’église est le même que celui du défilé. Le tour fait partie de l’extérieur de l’église, où les chars sont placés, puis on passe par le cloître et on entre dans l’église. Les tours au total sont trois et pendant que vous marchez, tous les Martiens chantent des chants mariaux. Une fois les tours terminés, les seigneurs des catégories donnent aux passants (ceux qui passent) un beignet commémoratif (non comestible). Finalement, la procession reprend pour atteindre la place principale de Martha où le curé donne la bénédiction à tous les passants et à tous les participants. La particularité socioculturelle de ces moments est le silence brisé par les chants des passants qui se sont unis sous le voile de la vierge Marie, se préparant chaque année pour des mois entiers pour ce jour.

La fête se termine par le chant:

Marie vive

Le Saint-Sacrement soit loué

Vive la Madone Santissima del Monte

Vive Jésus et Marie

Si vous souhaitez plus d’informations, nous vous laissons quelques liens utiles:

madonnadelmone.it

Page Facebook des festivités

Previous articleConseils appareil photo pour commencer
Next articleOù trouver des offres de voyage
Photographe, responsable des réseaux sociaux, proche du master. Je voulais ouvrir ce blog par pure passion pour les voyages, les lieux et les petites histoires.

Laisser un commentaire